rock&dolls addict

2011-02-16

saved (#14)




le lendemain matin, la grand mère de fleur de chou se réveille de meilleure humeur.
"dissipons un peu ce brouillard maintenant, mes lascars ont certainement bien eu le temps d'avoir la trouille". et elle reprend sa pipe en s'enroulant dans sa couverture.

"bon sang, mais qu'est-ce que c'est que ça?" s'écrie-t-elle en regardant par la fenêtre.
en effet, une pauvre petite figure toute pâle gît devant la cabane. "mon dieu, elle est gelée, se dit la grand mère en courant vers l'enfant étendue. en un clin d'œil, elle a ravivé le feu et allongé la fillette sur une peau de loup bien douce. peu à peu, l'enfant reprend des couleurs.
— c'est qui celle-là? demande louise encore un peu endormie. oh, ils sont pour qui les skis là-bas? ils sont où les autres?
— va plutôt faire du thé, ma puce, tout ça c'est de ma faute, lui répond la grand mère. si je n'avais pas créé un brouillard si épais, cette pauvre petite n'en serait pas là. et va savoir ce que sont devenus les autres maintenant… pourvu qu'ils ne soient pas morts gelés. je les croyais assez futés pour parvenir à rentrer tout de même.

à l'heure qu'il est, nos lascars dorment encore à poings fermés. c'est qu'ils n'ont pas l'habitude de veiller aussi tard. et puis les émotions, ça fatigue.
— j'habite un peu plus à l'ouest, avait dit une voix juvénile alors qu'ils commençaient tous quatre à se lamenter, suivez-moi.
bien sûr, ils avaient tout de même un peu hésité, parce que ça ne se fait pas de parler à des inconnus, et encore moins de les suivre. mais il y avait quelque chose de rassurant dans la voix, quelque chose presque familier.

en effet, quelques minutes plus tard à peine, ils se trouvaient au chaud dans une très jolie cabane aménagée dans la souche d'un vieux cèdre.
— par exemple ! peau d'âne, s'écria jade.
— vous… vous vous connaissez? demanda boris en rougissant.
— peau d'âne c'est pas mon vrai nom, c'est juste pour pas qu'on me reconnaisse. trop peur des paparazzi.  quand je suis en robe, mon nom c'est constance.
— d'ailleurs elle est magnifique, ta robe, tu l'as trouvée chez qui, voulait savoir jade.
— ah, ma robe couleur de l'aube, c'est un cadeau de ma marraine. je te donnerai ses coordonnées si ça t'intéresse. on va dormir?
— boris peut pas dormir sans sa mimi-babouchka, t'as pas un doudou pour lui, dit fleur de chou.
— oh la ferme, lui dit boris à voix basse.
— je te prête pomd'apidoux mais tu suces pas ses oreilles, ok?
et c'est ainsi que nos quatre chenapans passèrent une fort bonne nuit, enroulés dans des couettes près de la cheminée.

next morning, grandma is in a better mood. "well, put this fog away, they had enought time to be frightened", she thinks. and she takes her pipes and she wraps up in her blanket.
— damned, what's the matter, she said looking by the window.
a poor blank face is laying in the snow. "oh my god, she's freezing", thinks grandma running to the poor child. in a trice, she revives the fire and puts the girl on a very soft fur of wolf.
— who's that girl, asks louise, a little asleeped, oh what is it? a pair of skies, is it for me? where are the others?
— can you make some tea, please, honey, everything is my fault. if i didn't make this fog, this little girl 'dn't be there. and what's about the others, maybe they are frozen to death now… i thought they were smart enought to come back home alone.


at this time, our rogue kids are sleeping like a log. of course, they don't use to go to bed very late. and emotions ere tiring.

— i live just a bit west, said a young nice voice yesterday night when they were bemoaning their lot, follow me.
of course, they were not very sure, because they aren't allowed to speak to unknown person and what is worse to follow them, but there was something nice in the voice, something almost familiar.



and a few minutes later, they came into an elegant large cabin hided in the stumb of an old cedar.

— lo and behold! donkeyskin, said jade.
— you… you… you know her, ask boris.
— you know, donkeyskin isn't my real name, it's just not to be identified. too afraid of paparazzi. when i wear a  dress my real name is constance.
— your dress is amazing, where does it come from?, jade wanted to know.
— my dawn colour dress, it's a present from my godmother. i'll give you her email if you're interessed. go to bed now?
— boris can't sleep if he hasn't got his mimi-babouchka, said fleur de chou.
— shut up, please, said boris in a ow voice.
— ok, you can take my pomd'apidoux, but don't suck his ear, please.
and our naughty kids had a very good night, wraped up in large eider-down quilts near the fire place. 


3 commentaires:

  1. I like your cute dolls and the pictures, which tell me a little story. It is so nice!!!
    Have a very nice day, greetings, cornelia

    RépondreSupprimer
  2. Ouf! Tout le monde va bien. Ils sont trop mignons en train de dormir sous le plaid.
    Promis je t'écris bientôt, avec les vacances j'aurai plus de temps.
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  3. It is incredible how beautiful they are. In your last post I left a message saying that your dolls were as beautiful as a beautiful dream. Now they seem dreaming themselves too!

    RépondreSupprimer