rock&dolls addict

2010-10-28

walkin' down the line (part 4)

 
- quand j'étais jeune, commence le fantôme... (soupir)
- il y a très très longtemps, chuchote louise.
- s'il vous plait, péronelle, un peu de respect. quand j'étais jeune, les jeunes demoiselles n'avaient pas d'idée. c'était le bon temps...
- merci fantôme, enchantée d'avoir fait votre connaissance. maintenant écoute-moi bien, martha. voilà. est-ce que tu veux retourner à l'école? non, tu détestes l'école. tu veux rester dans ce village? non, tu détestes ce village. alors qu'est-ce qu'on peut faire? on devrait partir. trimarder toutes les deux, comme deux hobos. découvrir le monde, se faire un voyage sympa.
- je déteste les voyages, répond martha. et je peux pas partir, à cause de hagar.
- c'est qui hagar? c'est pas le garçon qui parle jamais? pas question de voyager avec un bébé muet.
- louise, hagar n'est pas muet, c'est juste qu'il parle pas. c'est mon seul ami. il a besoin de moi.
- oh seigneur! et comment on va le retrouver sans aller au village?
- c'est très simple, il doit être dans la forêt, il parle avec son arbre tous les soirs à cinq heures.
- avec son arbre? martha, on-ne-peut-pas-voyager-avec-un-cinglé-muet-ET-son-arbre, pigé? 

- je suis certainement un vieil homme hors du coup, dit le fantôme, mais je voudrais m'assurer que vous comprenez bien ce que vous êtes en train de faire. c'est très dangereux de vivre dans le monde.
- mais on adore le danger, dit martha.



comme prévu, hagar est là, qui parle avec son arbre. il n'est pas très facile à convaincre, mais quand il apprend que la maîtresse a puni martha, il ne veut plus rester lui non plus. peu à peu, le soir tombe. la nuit envahit la vaste forêt. martha remet son bonnet d'âne pour ne pas prendre froid. les trois enfants se fabriquent un nid douillet pour y passer la nuit...

j'apprends à l'instant que la maréchaussée de la principauté de salm recherche activement trois enfants disparus. on soupçonne fortement un joueur de flûte, étranger aux dires de certains. je dois filer pour brouiller les pistes. à jeudi.

- when I was young, begins the ghost... (sigh)
- a long long time ago, whispers louise.
- please, silly goose, show some respect. when I was young, young ladies didn't got any ideas. it was a good time...
- thank you, ghost. nice to meet you. now, listen to me martha. here we are. do you wanna go back school? no, you hate school. do you wanna stay in the village? no, you hate the village. so, what can we do ? we should leave. and walk on the road together, like two hobos. and see the world and have a nice trip.
- I hate trips, answers martha. and I can't leave, because of hagar.
- who is hagar? isn't he the boy who never speaks? we can't travel with a dumb baby guy. no way.
- hagar isn't mute, he don't like to speak. he is my lonely friend. all he needs is me.
- oh jeeze! how can we meet him?
- that easy. he's in the forest. he use to speak with his tree every day at 5.
- with he tree? martha, we-can't-travel-with-a-mad-mute-AND-his-tree, you get it?

- I'm probably a very old man out of order, says the ghost, but I'd like to be sure that you understand what you wanna do, young ladies? the world is a very dangerous place to live, you know.
- but we love danger, says martha.



as expected, hagar is here, speaking with his tree. not easy to convince him, but when he knows that martha was punished, he accepts to leave.
the night is falling. the forest gets dark. martha puts on his dunce's cap not to be cold. our three kids make a cosy little nest for the night.

I just learn that the police is searching for three missing children in principaute de salm. people suspect a magic flute player, probably a foreigner. I must leave just to cloud the issue. see you next thursday.

3 commentaires:

  1. waouhhhhhhhhhh c'est magnifique ce que tu fais de tes mimines...
    j'ai mis du temps... mais je viens de te trouver... je te demandais sur le blog d'Otti Otta tes coordonnées lol
    Moi aussi je joue de mes 10 doigts... mais pas le même style mdrrrr
    scrap bizzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  2. J'attends la suite de l'histoire. J'adore ton fantôme, la première photo est superbe, je me demande où est cette grille ou porte.
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  3. Ils devraient venir à la maison! on leur ferait un bon goûter!!!

    RépondreSupprimer